Médiathèques
intercommunales
d'Albertville
et d'Ugine

arlysere.png
facebookorange.png Suivez-nous sur Facebook
recherche.png
Trouvez un document
dans le catalogue

horaires.png Nos horaires d'ouverture
Compte lecteur
N° de carte :
Mot de passe :


 

LES DOCUMENTS> LES COUPS DE COEUR DES BIBLIOTHÉCAIRES


Romans, films, musique, livres documentaires, bandes dessinées... : les bibliothécaires d'Albertville et Ugine vous présentent leurs dernières découvertes.




ET OU


My favourite faded fantasy
Un CD musique de Damien Rice



La chronique de Nathalie :
« Titres envoûtants et mélancoliques sont au programme du dernier album de Damien Rice. Il nous offre huit chansons seulement, mais certaines sont justes magnifique ! Je ne peux que vous conseiller l’écoute de cet album et notamment le morceau “It takes a lot to know a man”. »

Ces rêves qu'on piétine
Un roman de Sébastien Spitzer



La chronique de Cathy :
« Allemagne, avril 1945. Berlin et assiégée. MagdaGoebbels, femme la plus puissante du IIIe Reich, est terrée avec ses 6 enfants dans le bunker des dignitaires. Fela et Ava, survivantes de l’enfer d'Auschwitz luttent sur un chemin poussiéreux.Les Alliés progressent. Magda s'enfonce dans l'abîme de la folie nazie, tandis que les secondes s’accrochent à la vie. Ava porte, caché dans sa veste un rouleau de cuir renfermant des lettres et des témoignages : ce sera le fil conducteur du roman. C’est un véritable tour de force que Sébastien Spitzer nous livre Le parcours croisé de celles qui se sont battues pour la vie et celui des bourreaux qui sentent leur fin proche. Terrible premier roman dont la puissance est telle qu’on ne pourra l’oublier. A lire ab-so-lu-ment ! »

La saboteuse
Un CD musique de Yazz Ahmed



La chronique d'Agnès :
« Ce deuxième album de la trompettiste Yazz Ahmed intègre les mélodies arabes et le jazz britannique.
Une belle découverte. »

Sous le feu corse
Une BD de Patrice Camberou, François Pottier & Daniel Blancou



La chronique de Claire :
« Nous sommes nombreux à nous souvenir de l'affaire des paillotes fin des années 90 ... dans cette BD c'est quelqu'un qui l'a connue de près qui en témoigne : le juge Camberou lui-même ! »

Désintégration
Une BD de Matthieu Angotti & Robin Recht



La chronique de Claire :
« Matthieu Angotti fut le conseiller politique de Jean-Marc Ayrault alors que celui-ci siégeait à Matignon.
Dans cette BD, il a la générosité de nous faire partager son quotidien pendant cette période : intéressant, très intéressant !! »

Le règne
Une BD de Runeberg & Boiscommun



La chronique de Claire :
« Le scénario est très simple mais très bien écrit : une catastrophe dont on ne connaît pas l'origine a détruit le monde et les humains, seuls les animaux ont survécu. Nous sommes dans la saison des démons et trois mercenaires - un tigre, une guéparde et un bouc - vont protéger le convoi du prince Jason et sa femme Daphnis. Et Runberg et Boiscommun allient leur grand talent pour animer tout cela et nous faire entrer dans un univers fantastico-ésotérique et c'est très très très agréable !! »

Beasts of Olympus : Un amour de monstre
Un roman jeunesse de Lucy Coats



La chronique de Marie-Noëlle :
« Pandémonius (dit Démon), jeune garçon de 10 ans, mi-dieu mi-mortel, a un pouvoir bien particulier, il parle aux animaux. C’est pourquoi son père, le dieu Pan l’emmène sur l’Olympe pour prendre soin de diverses créatures. Il aura fort à faire pour que ces charmantes bestioles dont il a la garde ne le tuent pas.

Ce roman Fantasy est plein d’humour et de magie. Les personnages sont attachants, un peu loufoques. Un vrai régal !! Si vous aimez la mythologie, vous ne serez pas déçu.

Premier tome d’une série. A partir de 8 ans. »

Comment je ne suis pas devenu moine
Une BD de Jean-Sébastien Bérubé



La chronique de Cathy :
« Passé 25 ans, Jean-Sébastien Bérubé débarque à Katmandou au Népal pour devenir moine bouddhiste. Pour lui, le Bouddhisme est la religion la plus paisible du monde, et il espère qu’il pourra grâce à ce voyage enfin régler ses problèmes, échapper à la société occidentale de surconsommation, aux valeurs superficielles et accéder au bonheur en suivant sa quête spirituelle. Il va découvrir que la réalité est assez éloignée de ses attentes. Un récit à rebours de l’image d’Epinal communément émise. En racontant sa propre histoire, Jean-Sébastien Bérubé nous fait découvrir une autre facette du Népal et du Tibet. Une bien belle BD. »

Sept héros : sept super-retraités pour sauver le monde
Une BD de Mathieu Salvia & Philippe Briones



La chronique de Cathy :
« Le gouvernement a réuni sous la contrainte sept héros ayant atteint le grand âge pour utiliser leurs pouvoirs. Mais Hector et ses compagnons n'ont qu'une idée en tête : s'évader pour retrouver la quiétude d'une retraite discrète. Après la retraite vous aviez dit une vie tranquille...? »

Résilience T.1 : les terres mortes
Une BD de Lebon & Poupelin



La chronique de Cathy et Agnès :
« En 2068, l'Europe est devenue un vaste désert agricole. Diosynta exploite 90 % des terres et son armée, les FSI (forces de sécurité intérieures), fait respecter ses droits de propriété. Pour lutter contre cette hégémonie, un réseau clandestin baptisé Résilience décide de diffuser des semences en même temps que ses idées de liberté. Un couple, Adam et Agnès, rejoint le groupe. Nous avons été happées par ce premier volume ! Un zeste de Mad Max, un monde urbain glaçant, un dessin super réaliste... tout est réuni pour bien faire démarrer ce diptyque. A vos lectures...! »

Eh bien dansons maintenant
Un roman de Karine Lambert



La chronique de Martine :
« Marguerite et Marcel, tous deux septuagénaires, viennent subitement de perdre leur moitié, après des années de mariage. Par un magnifique concours de circonstances, ces deux êtres se rencontrent. Malgré les réticences et le regard des autres, ils parviennent à les dépasser et vont vivre une dernière histoire d’amour pleine de poésie et de tendresse.

Ce roman est tout en légèreté et en finesse. Un joli pied de nez à la vieillesse. Une ode à l’amour, à la vie et il n’y a pas d’âge pour aimer... Une lecture qui fait du bien. »

Zone blanche (saison 1)
Une série TV de Thierry Poiraud



La chronique d'Isabelle :
« Esprit western, phénomènes paranormaux, forêt labyrinthique sont au programme de cette nouvelle série franco-belge aux acteurs peu connus mais extrêmement talentueux.

Zone blanche se déroule à Villefranche , une petite ville paumée au beau milieu d'une forêt, sans aucune couverture réseau et où le taux d'homicide est six fois supérieur à la moyenne nationale. La fille du maire a disparu depuis 6 mois. Le Major Laurène Weiss et toute son équipe mènent l'enquête.

Tant de clins d’œil à d’autres séries amuseront les plus sériephiles. Il y a du Twin Peaks , du Top of the lake , un peu des Revenants pour les soubresaut fantastiques et le huis clos des populations prises au piège d'un environnement très inquiétant. On pense au Le fils de l'homme dans lequel on retrouve des groupuscules activistes en marge, cyberbranchés, et défenseurs de la nature. The killing pour l'indépendance et l'obstination de leurs deux enquêtrices Poupoupidou pour son coté décalé, ironique et son esprit de dérision.

Malgré tous ces petits cailloux semés pour sur les pistes de nombreuses influences, il en résulte 8 épisodes très originaux, parfois très drôles, portés par casting époustouflants. J’adore ! »

Le fer au coeur
Un roman de science fiction de Johan Heliot



La chronique de Cindy :
« Punie et brisée pour avoir bravé le regard d'un défenseur de la Vertu, Maïan est envoyée dans les tréfonds de la Ville-Basse pour y expier sa faute. C'est au cœur de ce purgatoire dont personne ne revient jamais qu'elle rencontre Leonardo, un étudiant condamné pour avoir laissé libre cours à son imagination…

Johan Heliot dénonce ici toutes les formes de radicalisme, d’emprises du religieux sur la vie et surtout sur les femmes qui sont les premières victimes de ce phénomène, suivi des libre-penseurs et adeptes du progrès... »

Quand sort la recluse
Un roman policier de Fred Vargas



La chronique de Cathy :
« Trois hommes sont récemment morts des morsures de la recluse brune, une araignée venimeuse. Le commissaire Adamsberg suspecte un meurtre. Une improbable enquête sur les traces d’une araignée, d’un orphelinat aux lourds secrets, d’une équipe parfois divisée, d’un chat devenue la mascotte de la brigade, d’une famille de merles à nourrir.... J’ai dû contenir mon impatience jusqu’au soir pour rejoindre Adamsberg et son équipe. Un tourbillon m’a emmené sur des terres perdues depuis trop longtemps. J’ai longuement savouré les premiers mots, moment de retrouvailles gouleyant comme un grand cru. C’est du grand, de l’excellent, du fameux Fred Vargas. Laissez-vous prendre dans la toile de son écriture où les détails fourmillent, où la précision excelle. Un bonheur à l'état pur ! »

Motorcity
Une BD de Sylvain Runberg et Philippe Berthet



La chronique de Cathy :
« Fraîchement diplômée de l'École de Police, Lisa Forsberg débarque au commissariat de Linköping, sa ville d'origine. Un trafic de cannabis dans le parc près de la bibliothèque est en passe d'être démantelé, mais Anton Wiger a disparu : ses parents sont sans nouvelles de lui depuis plusieurs jours. Lisa et son binôme partent sur cette nouvelle enquête. Anton devait aller montrer sa Pontiac entièrement rénovée Festival Motorcity. Les polars suédois s'affichent comme de très bonne facture et cette BD ne fait pas exception à la règle. Une intrigue bien menée, même si elle est sans surprise. Un dessin sobre, un récit bien mené, ne boudons pas notre plaisir ! »

Michigan, sur la route d'une War Bride
Une BD de Julien Frey et Lucas Varela



La chronique de Cathy :
« L'authentique et tendre histoire d'Odette : 148 pages pour découvrir un épisode inconnu de la 2e guerre mondiale. Un témoignage incroyable : la jeune femme accepte de suivre John, son GI de mari, l'obligatoire séjour au camp Philipp Morris pour apprendre à devenir une vraie Américaine (comme savoir cuisiner les cookies !), son triste sentiment d'être une étrangère partout : "la petite Française" pour les Américains, "l’Américaine" pour les Français. »

2 en une
Un CD musique de Cello Woman



La chronique d'Agnès :
« L’alliance de la voix et du violoncelle : seize textes sur les préoccupations du quotidien, que Katrin’ Waldteufel chante de sa voix claire, avec la complicité de son violoncelle. »

Premier contact
Un film de Denis Villeneuve



La chronique de Thomas :
« Dans un futur proche, 12 vaisseaux extra-terrestres arrivent sur Terre. Leurs occupants n'ont pas l'air d'avoir des intentions belliqueuses, mais personne ne comprend le but de leur venue. Une experte en linguistique est dépêchée sur place pour percer le mystère de leur langage. Denis Villeneuve nous offre ici un film de science-fiction malin, inspiré et touchant. La fin du film est un monument de suspense, de tension et d'émotion. »

Les mystères de la République
Une BD de Philippe Richelle



La chronique de Cathy :
« Trois Républiques, trois séries, et trois dessinateurs. La première va jusqu’en 1944, la seconde finit en 1958 avec le retour de De Gaulle qui sonne le glas de la 4ème République. Pour la troisième série, Richelle s’arrête aux débuts des années soixante-dix. Avec 5 albums par République, cela devient ambitieux. C'est une excellente façon d'aborder notre histoire contemporaine et qui parfois nous rappelle de vagues souvenirs... Bravo au scénariste que l'on sent passionné d'histoire et aux dessinateurs dont les styles différents sont une belle réussite. »

Prendre les loups pour des chiens
Un roman policier adulte d'Hervé Le Corre



La chronique de Martine :
« A sa sortie de prison, Franck est accueilli par Jessica, la petite amie de son frère Fabien parti en Espagne pour affaires… En attendant son retour, il est hébergé dans le sud de la Gironde par les parents de Jessica, Rachel leur petite fille qui ne pipe mot et Goliath, un chien impressionnant. Mais le frère tarde à rentrer et Franck mesure peu à peu dans quel environnement malsain il est tombé… Un bon moment de lecture avec un rebondissement inattendu qui surprend le lecteur dans les toutes dernières pages.»

Bleu pétrole
Une bande dessinée adulte de Gwenola Morizur et Fanny Montgermont



La chronique de Cathy :
« Le 16 mars 1978, le pétrolier libérien Amoco Cadiz, en panne de gouvernail, s’échoue sur les rochers de Portsall, dans le Finistère. L’ensemble de la cargaison s’échappe au fur et à mesure que le navire se disloque. 220 000 tonnes de pétrole brut défigurent près de 400 km de côtes bretonnes et détruisent faune et flore. Léon, le maire de la petite commune, décide d’engager la lutte avec le géant pétrolier propriétaire du chargement de l’Amoco Cadiz, jusqu’au procès aux États-Unis, quinze ans plus tard. Cet homme incarne la persévérance des petits face aux puissants. Bleu Pétrole est son histoire.

Une très belle et bouleversante fresque familiale sur fond de gigantesque catastrophe écologique gravée dans nos mémoires.»

La Guerre des mondes
Une bande dessinée adulte de Dobbs et Cifuentes



La chronique de Cathy :
« A Ottershaw, un jeune élève surprend le professeur Ogivly avec une théorie d'attaque extraterrestre. Mais lorsqu'un météore tombe près de chez ce dernier, il y découvre un cylindre géant, duquel sortira une immense machine de mort, qui sera bientôt rejointe par d'autres, semant sur leur passage la destruction et le chaos.
Pas facile de se frayer un chemin parmi les nombreuses adaptations de Wells au cinéma ! Ici, ce fabuleux récit apocalyptique antimilitariste trouve un scénariste qui a su respecter l’œuvre tout en lui donnant un dynamisme moderne. Félicitations pour cet excellent travail !»

La Sonate à Bridgetower : sonata mulattica
Un roman adulte d'Emmanuel Dongala



La chronique audio d'Hélène :

Je t'ai rêvé
Un roman jeunesse/ado de Francesca Zappia



La chronique de Cindy :
« Alex est une jeune schizophrène qui lutte pour garder un semblant de vie normale. Dans l'incapacité de se fier à ses sens, elle s'appuie sur son appareil photo, sa boule Numéro 8 et sa petite sœur. Avant même de s'en rendre compte, voilà que la jeune femme entre à la fac, se fait des amis, tombe amoureuse... Mais quelle part de sa vie est réelle ? Jusqu'où peut-elle se faire confiance ? Une histoire à la fois touchante et troublante, qui nous fait douter à chaque instant sur ce qui est réel et ce qui ne l’est pas.»

The long and winding road
Une bande dessinée adulte de Christopher (scénario) et Ruben Pellejero (dessin)



La chronique de Claire :
« Dès les premières planches le ton est donné !
- Ulysse, on y va ?
- Hein ? Où ça ?
- à l'enterrement de ton père, tu n'as qu'à suivre le corbillard.
- Putain ! Même mort, il continue à me faire chier !


Le père d'Ulysse est mort. En guise de dernière volonté, celui-ci l'invite à répandre ses cendres sur l'île de Wight, en Angleterre, en suivant le même périple que lui lorsqu'il s'était rendu au mythique concert de 1970. Une odyssée rock qui avait changé le cours de sa vie. Et qui pourrait bien changer la sienne... Sur une bande-son d'époque, au volant d'un combi Volkswagen hors d'âge et flanqué des trois compagnons de jeunesse de son père, tous plus barges les uns que les autres, Ulysse empruntera donc la route longue et sinueuse qu'ils avaient suivie quelques années plus tôt. Au-delà de la ligne blanche, Ulysse découvrira que son père n'était pas ce petit bourgeois étriqué pour qui il n'avait jamais eu grande estime. Et à travers lui, il comprendra mieux d'où il vient et qui il est vraiment. Un voyage intérieur d'une rare intensité ! »

La danse de l'araignée
Un roman adulte de Laura Alcoba



La chronique audio d'Hélène :

Dans les coulisses de la loi
Un livre documentaire de Noëlle Herrenschmidt



La chronique audio d'Hélène :

Le bureau des étangs et jardins
Un roman adulte de Didier Decoin



La chronique audio d'Hélène :

Les aventuriers de l'art moderne
Un film documentaire d'Amélie Harrault



La chronique de Nathalie :
« Cette adaptation de la trilogie de Dan Franck « Le temps des bohèmes », nous plonge dans l’histoire de l’art moderne aux côtés de Picasso, Max Jacob, Apollinaire, Matisse, Kiki de Montparnasse et Man Ray...de 1900 jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.
Un documentaire passionnant et vivant grâce à ses images animées et archives retraçant la vie professionnelle et intime des protagonistes. A voir ! »

Penny dreadful
Une série de Juan Antonio Bayona



La chronique de Thomas :
« Penny Dreadful nous plonge dans les entrailles de Londres, à la fin du XIXe siècle. Vision fantasmée, mystérieuse et horrifique de la capitale anglaise, où on suit une troupe de chasseurs de monstres pour le moins bigarrée : une gâchette facile venue du far-west, un riche explorateur anglais, une femme aux pouvoirs surnaturels, et un jeune docteur Frankenstein.
L'ambiance et l'interprétation sont aux petits oignons, mais autant vous prévenir : passez votre chemin si la vue du sang vous donne des hauts-le-coeur !
Série en 3 saisons, toutes disponibles dans vos médiathèques. »

Imitation game
Un film de Morten Tyldum



La chronique de Pauline :
« Pendant la Seconde Guerre mondiale, Alan Turing, sous les ordres du Renseignement britannique, intègre une équipe d’ingénieurs, mathématiciens et statisticiens dont la mission est de réussir à décrypter la machine nazie « Enigma » . Asocial et perfectionniste, Turing va devoir collaborer, non sans mal, avec une équipe emprise aux conflits et suspicions d’espionnage.
Le film part de l’interrogatoire de Turing, en 1951, après qu’un vol eut été commis chez lui. Passé trouble, double vie, tout prête à croire que toute la lumière n’ait pas été faite sur l’histoire de celui qu’on nomma le héros méconnu de la Seconde Guerre mondiale. Le film nous dévoile comment Turing, grâce à son génie, sa persévérance et l’élaboration de sa puissante machine nommée « Christopher » va permettre d’infiltrer les services nazis et donner un tout autre tournant à la guerre. Son homosexualité dévoilée au grand jour, Turing, humilié finit par se suicider en 1954. En 2013, La Reine Elisabeth II lui accorde un acte royal de clémence. »

20.000 jour sur terre
Un film documentaire de Iain Forsyth& Jane Pollard



La chronique de Claire :
« Nick Cave fête son 20 000ème jour sur terre ! On passe 24 heures avec cette rockstar australienne – moments de travail avec ses musiciens, discussion amicale autour d’un thé avec Warren Ellis, séance chez son psy.
La mise en scène est originale et très plaisante (voix off de Nick Cave -WAOUH !- et « apparitions » de quelques-uns de ses amis), la bande-son est très soignée et surtout...les images sont MA-GNI-FIQUES !
Pas besoin d’être fan de Nick Cave pour être happé et séduit par l’esthétisme de ce rockumentaire ou documenteur ! »